2 avril 2012

la Maternité de La Seyne sur mer est à nouveau menacée de fermeture !

Classé dans : 3-Et ailleurs... — Le comité de défense de l'hôpital de Montluçon @ 20 h 26 min

La Seynes sur mer sinistrée suite à une inqualifiable décision. Non aux fermetures de sites et de services et à toutes les restructurations. Oui à une santé démocratique solidaire, égalitaire et de proximité pour toutes et tous partout sur le territoire. Totale solidarité à notre comité de Seynes sur mer. Le nouveau président aura le devoir de rétablir la proximité sanitaire partout et d’abroger la loi HPST qui développe sa destruction.

Pour la coordination nationale unanime.

Son Président : Michel Antony.

Mardi 27 Mars 2012- LA SEYNE SUR MER

Après l’annonce du transfert de la maternité de LA SEYNE SUR MER à Sainte Musse ! C’est la fermeture.Oui c’est révoltant ! Oui, nous pourrions faire encore quelque chose ! Mener une nouvelle action, conduire une nouvelle lutte !

 Pour avoir le choix de mettre au monde nos enfants près des nôtres en toute sécurité. Pour avoir la possibilité d’avoir  du temps  pour  créer du lien avec les personnels soignants de notre hôpital de proximité, ces mêmes personnels qui auraient pu avoir  encore du temps pour  accompagner notre grossesse, notre projet de naissance, la façon dont nous allions devenir, mère, père,  famille. Pour que les personnels soignants, qui nous ont dit combien ils étaient attachés à l’hôpital de LA SEYNE, puissent encore travailler dans de bonnes conditions, près de chez eux,  dans une unité à taille humaine, avec le respect dû à leurs compétences et à leur dévouement de tous les instants. Pour que notre santé soit  considérée comme essentielle  et précieuse  aux réflexions ineptes et décisions comptables de nos politiques et de notre administration. Pour que nos services publics soient à la hauteur des efforts que nous faisons tous pour plus de solidarité et d’égalité sur l’ensemble de nos lieux de vie. Pour que les droits des femmes et notamment celui de pouvoir disposer librement de son corps soient respectés et non traités comme variable d’ajustement aux nécessaires  économies  de notre système de santé. Parce que cette décision est le refus même de l’orgueil qui enflamme la raison, bafoue les libertés et renie la dimension humaine au seul bénéfice du profit. Oui, nous pourrions, nous pouvons mener une nouvelle lutte… mais combien serons-nous ?? 50, nous sommes humiliés, niés, balayés 1500, nous sommes méprisés, 21000 signatures, nous sommes archivés. Pourrions-nous être 10000 au chevet de notre maternité ? Il est encore temps, même si demain, les lumières de notre  maternité  s’éteignent, et avec elles, tout le cœur et l’humanité que nous avons mis à la garder, à la défendre contre la machine insensée et assassine de la rentabilité et du mépris. Les droits des femmes et de la famille méritent bien mieux, ici à LA SEYNE, ici dans l’Ouest VAR et  partout où la lutte s’engage et se maintient. Là où le Gouvernement a décidé de fermer nos maternités, nos hôpitaux de proximité : le combat continu et doit continuer. Notre espoir réside en  la décision du juge du tribunal administratif, nous ne lâchons rien.

Collectif Femmes Ouest
Var – femmesouestvar@gmail.com

Laisser un commentaire

laboutiqueetreendevenir |
avbey |
lesmarronsgivres |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | leschameauxdepierrevillers
| tatocapoeiraecultura
| ecopratique